Nouveau-Brunswick

Objectif

Le Plan conjoint des habitats de l’Est du Nouveau‑Brunswick (PCHE-NB) du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS) est axé sur les programmes visant à préserver et à restaurer les milieux humides précieuses ainsi que les habitats associés dans toute la province. Bien que la sauvagine et ses habitats demeurent une priorité importante, le PCHE-NB travaille également à protéger les habitats nécessaires à d’autres groupes d’oiseaux (oiseaux de rivage, oiseaux aquatiques et oiseaux terrestres) en vertu de l’Initiative de conservation des oiseaux de l’Amérique du Nord (ICOAN). Des mesures de conservation particulières pour d’autres groupes d’oiseaux seront mises en œuvre lorsque le plan provincial concernant tous les oiseaux sera est terminé et que des ressources deviendront disponibles. Le programme du PCHE-NB est géré par l’entremise du Ministère du Développement de l’énergie et des ressources

WoodDuckPair

Couple de canards branchus/©Canards Illimités Canada/Blachas et Piché

NB EHJV Priority EcodistrictsPour agrandir l’image, cliquez ici.

Partenaires de prestation des programmes

Mesures ciblées

  • protection de l’habitat par l’entremise du soutien de politiques environnementales robustes, d’acquisition de terres et d’accords de conservation ainsi que de la signature d’ententes volontaires de conservation avec les propriétaires fonciers
  • travaux d’améliorations pour la faune sur des sites protégés
  • évaluation des sites qui doivent être améliorés et surveillance des travaux d’amélioration déjà effectués
  • promotion d’activités récréatives et éducatives à des sites protégés, et sensibilisation aux nombreux avantages environnementaux que les milieux humides présentent pour les personnes
BelleisleMarshStJohn

Marais de Belleisle rivière Saint Jean/ plaine inondable Nouveau-Brunswick

 

Protection de l’habitat

Depuis 1989, the PCHE-NB a investi plus de 12 millions de dollars dans protection des milieux humides et des habitats associés au Nouveau-Brunswick, entraînant ainsi la protection de 32,669 hectares.Marais de Belleisle rivière Saint Jean/
plaine inondable, New Bruswick Deanne Meadus

Restauration de l’habitat

Zone écosensible de l’île Grindstone, Nouveau Brunswick

Zone écosensible de I’île Grindstone, Nouveau-Brunswick

Au cours des 20 dernières années, l’investissement de 6 millions de dollars dans les activités de restauration et d’amélioration, y compris la restauration des milieux humides dégradées ainsi que la construction de structures de contrôle des eaux et de petites zones de milieux humides, a donné lieu à la restauration de 9 215 hectares.

Investissement

Depuis 1989, 35.9 millions de dollars ont été investis dans le PCHE-NB afin de conserver et d’augmenter la productivité d’un grand nombre de milieux humides prioritaires du PNAGS. Le « U.S. North American Wetlands Conservation Act » ainsi que diverses organisations, associations et entreprise ont effectué d’importantes contributions en espèces ou en nature aux projets de conservation des milieux humides et des habitats entreprise le cadre du PCHE-NB.

Politique de conservation des milieux humides

Élaborée en 2012, la Politique de conservation des milieux humides du Nouveau-Brunswick comporte deux objectifs :

  • Le maintien des functions des milieux humides – Gérer les activités à l’intérieur ou à proximité des milieux humides d’une manière qui n’occasionne aucune perte d’habitat des milieux humides d’importance provinciale ni aucune perte des fonctions de toutes les autres milieux humides.
  • La sécurisation, l’intendance des milieux humides en lançant des initiatives gouvernementales et en nouant des liens de collaboration avec des citoyens locaux, des intervenants du secteur privé et les administrationsmunicipales, provinciales et fédérale.

Exemple de projet

Marais endigué de Tantramar, Nouveau-Brunswick/Bruce Pollard

Marais endigué de Tantramar, Nouveau-Brunswick/
Bruce Pollard

Tantramar Wetlands Centre

En 1997, des enseignants de l’école secondaire régionale de Tantramar à Sackville ont établi le Tantramar Wetlands Centre avec l’aide de Canards Illimités Canada, d’Environnement et Changement climatique Canada, de la province du Nouveau‑Brunswick, de la Ville de Sackville, de la Fédération canadienne de la faune du Nouveau‑Brunswick et du PCHE-NB. Canards Illimités Canada a travaillé avec des étudiants pour aménager des milieux humides d’eau douce sur la propriété de l’école, milieux humides qui allaient devenir l’élément central de 20 hectares d’habitat faunique restaurés et gérés en tant que salle de classe extérieure. Des sentiers et des chemins offrent un accès sécuritaire immédiat au site et ils établissent des liens entre ce laboratoire naturel et un « aqualaboratoire » intérieur ainsi qu’une zone de travail équipée pour gérer de grands groupes de visiteurs. Le Centre fournit des expériences éducatives sur la biodiversité des milieux humides durant toute l’année aux étudiants, aux enseignants et aux visiteurs. Reconnu à l’échelle nationale comme « centre d’excellence », le Tantramar Wetlands Centre offre chaque année à plus de 4 000 visiteurs la possibilité de vivre des expériences éducatives passionnantes sur le thème des milieux humides.

Autres exemples de projets du PCHE-NB:

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le plan de mise en œuvre du PCHE-NB

Personne-ressource

Todd Byers

Coordonnateur du PCHE-NB
Biologiste de l’habitat
Ministère du Développement de l’énergie et des ressources du Nouveau-Brunswick

todd.byers@gnb.ca

Comments are closed.