Conservation des habitats

Projet de la rivière Moose près de McGowan’s Corner, Nouveau Brunswick/Kevin Connor

Projet de la rivière Moose près de McGowan’s Corner, Nouveau Brunswick/Kevin Connor

Les pertes historiques d’habitats de milieux humides observées dans les limites du PCHE sont importantes – jusqu’à 90 % dans certains secteurs prioritaires – et se poursuivent encore à ce jour. Le PCHE vise à prévenir des pertes ultérieures par l’application de principes scientifiques éprouvés et par l’adoption d’une approche axée sur le partenariat à l’échelle du paysage en ce qui a trait à la mise en œuvre des programmes et des projets de conservation.

Les activités de conservation dans le cadre du PCHE sont conçues pour contribuer à la survie des populations de sauvagine et, si possible, d’autres espèces terrestres et marines dépendant des milieux humides. Parce qu’ils visent à assurer la bonne santé des écosystèmes des milieux humides, les bénéfices positives des projets du PCHE sur la sauvagine, s’étendent aussi à et d’autres espèces fauniques et végétales. Tous les Canadiens bénéficient de l’existence d’écosystèmes en santé.

Les partenaires du PCHE mettent en œuvre un éventail d’activités de conservation des habitats afin de contribuer au maintien des écosystèmes des milieux humides. Voyez le document ci joint pour un aperçu de la terminologie commune utilisée pour la conservation des habitats.

Comments are closed.