Le gouvernment du Canada investit pour les terre humides et les oiseaux migrateurs

publié le 11 septembre 2019 par
Le gouvernment du Canada investit pour les terre humides et les oiseaux migrateurs

Communiqué de presse

Le 6 septembre 2019 – Ottawa (Ontario)

Les Canadiens savent que la protection de notre nature et de la faune qui en dépend est essentielle à notre environnement, notre économie et notre santé. C’est pourquoi le gouvernement du Canada entend doubler la superficie des aires naturelles terrestres et marines protégées au Canada.

Aujourd’hui, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a annoncé que le gouvernement du Canada accordera 10 millions de dollars sur deux ans pour appuyer le Plan nord-américain de gestion de la sauvagine, qui aide à protéger les terres humides et les oiseaux migrateurs, notamment les espèces en péril.

Le Plan est le fruit d’un partenariat international qui conserve et protège les habitats des terres humides et des zones sèches et leurs populations de sauvagine en protégeant les terres humides et en en améliorant la gestion. Le Canada collabore avec des partenaires comme Conservation de la nature Canada, Canards Illimités Canada, Island Nature Trust et Manitoba Habitat Heritage Corporation pour protéger la sauvagine et les lieux où elle vit.

Grâce à ce financement, les partenaires mèneront des projets qui permettront de protéger et de restaurer au moins 10 000 hectares de terres humides. Ces zones comprennent les habitats qui sont de la plus grande importance pour les oiseaux migrateurs.

En collaborant avec des partenaires partout au pays pour assurer la conservation des terres humides, nous sommes en mesure de protéger une plus grande partie de la nature du Canada et de la préserver pour les générations futures.

Citations

« La protection de nos terres humides est un volet important de notre engagement envers la conservation de la nature au Canada. En collaborant avec nos partenaires à la mise en œuvre du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine, nous progressons dans la protection de nos paysages naturels et des espèces en péril qui en dépendent. »
– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Conservation de la nature Canada se réjouit de cet important investissement dans la nature. Les fonds assureront la protection de certains des habitats les plus menacés du Canada pour la sauvagine et d’autres oiseaux migrateurs. Ce partenariat montre l’exemple dans le monde en matière de conservation par la collaboration et il profitera aux Canadiens pour des générations à venir. »
–John Lounds, président et chef de la direction, Conservation de la nature Canada

« Cette annonce montre que le gouvernement fédéral fait un investissement important au profit de l’atteinte des objectifs du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS), l’un des programmes de conservation les plus efficaces dans le monde. Les Canadiens en tireront de nombreux avantages à long terme, notamment un habitat accru pour la sauvagine et les espèces en péril, une meilleure qualité de l’eau et une meilleure séquestration du carbone. Cet investissement soutient les objectifs du PNAGS, et il constitue une étape importante dans la lutte continue du Canada contre les changements climatiques et Canards Illimités Canada est impatient d’aider le pays à atteindre son objectif de protection de 17 % du Canada, afin que ces régions demeurent naturelles. »
– Karla Guyn, PDG, Canards Illimités Canada

« La contribution du Fonds canadien pour la nature du PNAGS à la protection des terres humides côtières et riveraines dans les Maritimes est importante. Elle procurera des gains tangibles et durables de biodiversité sur les terres détenues en fiducie pour les Canadiens par les principales fiducies foncières de la région – Nova Scotia Nature Trust, Nature Trust of New Brunswick et Island Nature Trust – qui travaillent en collaboration et de façon stratégique pour conserver les habitats prioritaires des oiseaux de rivage migrateurs et des oiseaux aquatiques. »
– Megan Harris, directrice exécutive, Island Nature Trust

« Les terres humides protégées résultant du nouveau financement fédéral apporteront de nombreux avantages environnementaux, dont la diversité biologique, la qualité de l’eau, la lutte contre les inondations et la résilience aux impacts du changement climatique. »
– Tim Sopuck, président-directeur général, Manitoba Habitat Heritage Corporation

Faits en bref

  • Ce financement s’inscrit dans l’engagement soutenu du gouvernement à investir jusqu’à 20 millions de dollars sur quatre ans dans des projets du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine.
  • Le Fonds de la nature du Canada, doté de 500 millions de dollars, qui servira à financer la mise en œuvre du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine, s’inscrit dans l’initiative historique du Patrimoine naturel annoncée dans le budget de 2018, qui investit 1,3 milliard de dollars dans la conservation de la nature.
  • Le financement fédéral provenant du Fonds de la nature du Canada est égalé par des fondations philanthropiques, des sociétés, des organismes sans but lucratif, des provinces, des territoires et d’autres partenaires.
  • Le Canada possède 20 % des réserves mondiales d’eau douce, 24 % des terres humides mondiales, 25 % de la superficie mondiale de forêt pluviale tempérée et 33 % des dernières forêts boréales de la planète.
  • Depuis 1986, plus de 2,5 milliards de dollars ont été investis dans la conservation des terres humides au Canada sous l’égide du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine. Cet investissement a permis de conserver plus de 9,2 millions d’hectares de terres humides et de zones sèches connexes au Canada, à l’appui des objectifs du Plan.
  • Les terres humides couvrent environ 13 % de la superficie du Canada et présentent de nombreux avantages écosystémiques, dont le stockage du carbone.
The following two tabs change content below.

Comments are closed.